Mes chemins sauvages - Régis Cavignaux

mardi 3 septembre 2013

L'énigme du sphynx.............. du pin

8 Août
Le beau temps incite plus à la balade mais les travaux d'entretien s'imposent et me voici occupé à nettoyer et lasurer les volets de la maison, vaste tâche qui se déroule dans le jardin et ne m'empêche pas d'observer les oiseaux qui passent ou le manège des insectes sur les lavandes.
Une forme se découpe à contre-jour à l'extrémité d'un rameau de pin; la forme caractéristique d'une chenille de sphynx avec sa corne sur le derrière. Je veux voir ça de plus près, j'abandonne les pinceaux pour une échelle et ma boîte à images.
Oublié le bricolage et la barbouille !!
Très mimétique, la chenille a adopté des lignes latérales qui lui permettent de se fondre dans les aiguilles du conifère.
Pas facile de jouer les fakirs sur ce tapis d'aiguilles


On peut dire qu'elle possède des mandibules en acier, le repas est coriace à mastiquer et sans doute gorgé de résine.

Rien de tel qu'une bonne tranche de pin pour déjeuner!


Et de faux yeux pour impressionner son monde!


De derrière, un vrai rhinocéros !

Pour parodier l'énigme du sphynx (de Thèbes celui là), une devinette:
Qui est ce qui marche sur 16 pattes le matin, incapable de bouger à midi et se déplace sur 6 pieds le soir avant de prendre son vol?

Le sphynx du pin bien sûr.

Les solutions dans les lignes qui suivent.

Au matin de sa vie, le sphynx alors chenille possède 5 paires de pattes adhésives (fausses pattes) et 3 paires de vrais pattes capables d'agripper l'aiguille pendant la mastication.

La cinquième paire de "fausses pattes" est au bout du corps (voir photo précédente)


A "midi", la chenille descend de son arbre nourricier pour s'enfouir dans le sol ou juste sous le tapis d'épines sèches. Elle devient léthargique, se contentant de s'enfouir à nouveau si on la découvre.
La chrysalide se dévoile, la peau de la chenille gît en accordéon à son extrémité.

D'abord verte, la chrysalide devient vite brune.


On distingue déjà la trompe et la forme des ailes
Indiscrétion! Pour petits curieux de Nature seulement
On peut même déjà connaître le sexe du futur papillon.
Mieux qu'une échographie alors!!!

Deux orifices à l'extrémité de l'abdomen c'est une fille, les garçons n'en ont qu'un !
Oui, il faut une loupe ou de très bons yeux

Pour la fin de l'énigme, au soir de la vie du sphynx, le papillon apparaît, doté comme tous les insectes de 6 pattes qui lui permettront de gagner la surface avant de s'envoler pour convoler.
Et la photo du papillon alors?
Chut !! la chrysalide dort pour l'instant, enfin en apparence.
Pas d'inquiétude, je surveille et dès que je peux, vous aurez la primeur des images.
A suivre...................



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire