Mes chemins sauvages - Régis Cavignaux

jeudi 1 août 2013

Surprise!

Le renardeau continue de fixer la forêt. J'ai beau scruter la végétation, impossible de discerner ce qui intéresse tant mon goupil.

Que pensez vous qu'il arriva?

Le renardeau dévale de son perchoir et se précipite vers............... la renarde qui sort du couvert.
Après les manifestations d'affections d'usage chez les canidés, léchage des babines au cas où maman aurait quelques morceaux de choix à régurgiter; le renardeau se glisse avec beaucoup de mal sous le ventre de sa mère pour une tétée réconfortante.
Stoïque, la renarde endure les coups de griffes de son rejeton, celui est contraint de se tenir sur le dos pour accéder aux mamelles.



1 commentaire: