Mes chemins sauvages - Régis Cavignaux

jeudi 22 août 2013

Vandalisme au potager

3 août

Horreur!!


 Les choux du potager se sont transformés en dentelle en l'espace de quelques jours; les responsables doivent être identifiés au plus vite.

Une visite de bon matin confond les coupables: de belles chenilles s'étalent sur les limbes et semblent digérer de leurs agapes. D'autres sont encore à l'oeuvre et dévorent le bord des feuilles avec énergie.
Et l'envers des feuilles révèle une population encore plus nombreuse.




Comment se sont-elles retrouvées là ? L'enquête débute.

La ligne des choux rouges me donne un autre indice, je retrouve les peaux abandonnées par les chenilles au cours de leur croissance. Les larves abandonnent leurs guenilles trop petites lors de mues successives.

Une honte !! abandonner ses vieux habits en pleine nature

Quelques minutes passées à observer ma plantation et le malfaiteur est vite trouvé.
Une vidéo qui prouve l'identité du malfrat


Vous avez vu sa technique de ponte ! rapide et efficace et les oeufs cachés en général sous les feuilles

La piéride du Chou (Pieris brassicae)

Pour découvrir les oeufs, il faut de bons yeux ou une loupe: de minuscules petits citrons cannelés sont collés sous les feuilles.


Les chenilles commencent à grignoter l'épiderme superficiel avant que leur taille leur permette de croquer toute l'épaisseur à mandibules déployées.


Elles sont maintenant dodues à souhait et il est temps de quitter la table. La chenille s'immobilise sur une branchette ou un mur .
 Elle a soin de se tisser un petit harnais de sécurité, quelques fils de soie pour ne pas tomber lors de la transformation.
La peau se fend et après quelques contorsions, la chrysalide apparaît.


A l'intérieur de la chrysalide, la transformation se poursuit, la magie opère !
Il faudra une quinzaine de jours pour voir apparaître par transparence les ailes du futur insecte adulte: l'imago  en l'occurrence un nouveau piéride  prêt à se reproduire et à pondre bientôt sur mes choux !!

Heureusement le piéride a des ennemis et beaucoup de chenilles périssent avant de devenir papillon.
En voici une prête à se transformer mais qui semble amorphe, sans force !!

Vous avez dit "Alien", 

Beurk! des larves s'échappent de son corps, l'oeuvre d'un insecte parasite qui répond au doux nom d'Apanteles glomeratus. La femelle a pondu dans les jeunes chenilles et les larves ont grandi au dépend de la chenille sans toucher aux organes vitaux jusqu'au dernier moment.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire